15 novembre 2010

Cours Futur Papa, cours !


« Dis-moi chéri ? Tu comptais bien venir avec moi au premier cours de préparation à la naissance, hein ?!? »


A cette question, jeune Padawan futur papa, tu devras répondre « Mais bien sûr ma chérie ! Je suis même impatient !!! » et tu accompagneras les mots par un regard guimauve goût fraises des bois.

Pourquoi ?

Primo, parce que tu ne veux pas mettre ta chérie dans une situation de stress profond qui pourrait déclencher en elle des réactions extrêmes.

Deuzio, parce que ça fait partie de ton job. Suffit pas de se faire plaisir avec son élastique en peau  de singe et de déléguer pendant les 9 mois qui suivent, l’air de rien.

Troizio (huhuhu), tu vas bien te marrer après coup. Si si, crois-moi.

Déjà, tu vas passer pour un père impliqué. Toutes les futures mamans du cours de prépa qui n’auront pas réussi à faire venir leur conjoint te regarderont d’un œil bien veillant. Avec les quelques autres pères présents, vous pourrez même vous soutenir télépathiquement.

Allez, comme je suis sympa, je vais te dire grosso modo comment ça va se passer.

La sage femme va se présenter et vous demander d’en faire de même. Bon, là, y’a pas de surprise. Toutes les dames attendent un bébé pour à peu près la même période (c’est même limite stressant si tu espères une chambre seule pour le jour J) et tous les messieurs sont les futurs papas (enfin, tu sais ce qu’on dit hein. Maman certaine, Papa peut être …).


(Sur la photo, c'est Jean-Jacques qui fait le con en nous faisant croire qu'il a confondu sa femme avec son iPhone)

Ensuite, vous aurez surement le droit de faire un tour de la maternité, histoire de repérer les chambres de torture. Regarde bien. C’est là que tu passeras de longues heures à te faire engueuler pendant que ta chérie souffre, pleure, se marre, re-pleure et hurle.

Ensuite, la sage femme vous expliquera le déroulement de la grossesse et de l’accouchement. Elle emploiera des termes techniques, des mots que, jusqu’ici, vous préfériez ignorer comme par exemple « bouchon muqueux », « glaires colorées », « épisiotomie » … Tiens d’ailleurs, en parlant d’épisiotomie, si tu ne sais pas encore ce que c’est, l’explication de la sage femme devrait provoquer en toi un petit frisson d’émoi parcourant ton sillon inter-fessier de mâle fort.

Et puis tu découvriras les questions qui taraudent un peu chaque mère primipare (primipare ça veut dire « qui attend son premier enfant ». T'as vu ? J'suis super calé hein ?) comme par exemple « Comment ça se passe si on fait caca pendant les poussées ? » … oui, cette question figure dans le top 5 des questions posées. La sage femme expliquera qu’elle est habituée et qu’il y a même un petit sac prévu à cette usage sous la table. Là, je te conseille de lutter très fort pour ne pas composer dans ta tête l’image de cette scène ultra-glamour.

Si après tout ça tu es toujours aussi courageux pour assister au deuxième cours de préparation, Madame et toi devriez passer aux exercices pratiques. A cette occasion, tu devrais constater que le nombre de pères présents va decrescendo (ta côte de « super mari » aux yeux des autres mères montera de façon proportionnelle).
Allez zou, tout le monde en chaussettes (pense bien à ne pas mettre une paire trouée ce matin là). Et là on commence par apprendre à respirer. Tu seras certainement déçu de constater que la respiration "du petit chien" est un mythe. Je sais que tu rêvais de faire aussi bien qu’Alain Chabat dans Didier, mais ici c’est la vraie vie. Enfin, la vraie vie … pas tout à fait. Vous allez simuler l’accouchement. Le véritable sera bien plus douloureux pour tout le monde. Y compris pour toi ;)

Dans le dernier épisode vous devriez découvrir des outils de torture tous plus impressionnants les uns que les autres. Par exemple, tu apprendras que ce que tu prenais pour deux immenses cuillères à salade sont en fait des forceps, un merveilleux outil pour aider bébé à sortir. Et puis, tu verras cette immense aiguille … celle qui est utilisée pour la péridurale. Le genre d’aiguille qui te ferait courir plus vite qu’Usain Bolt, surtout après avoir compris qu'on la plante dans la colonne vertébrale … là encore, un nouveau frisson parcourra ton corps.

Voilà Messieurs. Maintenant, vous savez. Mais ne soyez pas effrayés. Cette expérience est enrichissante. Elle est même, à mon avis, incontournable. Car, même si vous n’en avez pas encore pleinement conscience, vous êtes déjà Papa et il est déjà temps d’assurer !

Bon par contre, dernier conseil avant de partir, si tu ne te sens pas trop prêt à couper le cordon le jour de la naissance, pas d’panique. Je te comprends parfaitement sur ce coup là. Nous ne sommes pas tous des docteur Mamour en puissance ! ;)

Par Till the cat

Tags: Till the cat, AstridM, Je veux un bébé, Lisa Marcel isidri, Papa Cube, Marlène Schiappa, E-Zabel, Isabelle Duvert, Maman Travaille, blog de papa, blog de maman, blog de parents, Camilla Gallapia, Camille Ravier, La Mère Joie, blog maternité, maternité, maternage, parentalité, culpabilité grossesse, isolement maternité, baby blues, futur papa, jeune papa, future maman, blog de mamans, Marlène Schiappa Bruguière, La Mère Joie, Valérie Klobb, blog moi je, blog de working maman, blog 9 mois, 9 blogueurs

8 commentaires:

  1. surtout messieurs ne soyez pas inquiets de la tête (difforme) du bébé qui est en train de naître, de sa couleur ... et pourtant je lui avais bien répété comme la sage-femme l'avait prescrit (bon d'accord, avec les explications des positions qui facilitent le travail et comment le travail avance ... il a dû oublié) mais en 24h, plus rien n'y parait (enfin si la fatigue de la mère commence soudain à surgir ... mais le bébé lui il (re)trouve une tête ronde et rose

    RépondreSupprimer
  2. Ah, ben, tu vois, ça t'a plus la prépa !
    Tu as même remis le couvert, je crois ?^^

    RépondreSupprimer
  3. Ah les souvenirs des cours de prépa !!! J'étais seule (MOI !!!! Hum Mr M, si tu me lis !!!) et c'était limite réunion des femmes enceintes anonymes, avec la vieille SF (t'as vu Valérie !!! ;), qui donne envie de courir loin !!! très loin ! très vite ! enfin... à la vitesse d'un escargot quoi !

    RépondreSupprimer
  4. Non mais tu as fait combien de cours, ô toi super papa ?! Peut-être plus que moi en fait... ;-)

    RépondreSupprimer
  5. Je me suis trop reconnu dans ton texte (enfin pour la première grossesse). En plus je suis allé à tous les cours d'aquagym prénatal, monsieur !
    Par contre la deuxième grossesse... niveau logistique on allait à l'essentiel, donc j'ai un peu zappé tout ça.
    En tous cas, bon texte, très représentatif de la réalité !

    RépondreSupprimer
  6. Ça me rappelle des bons souvenirs ! Bienvenu dans un monde de mamans !

    RépondreSupprimer
  7. bonjour je viens de lire votre parcours de préparation a la naissance d'un premier enfants je viens d'apprendre que ma femme et enceinte votre texte ma beaucoup plus je vais faire de mon mieux pour suivre vos conseils même si je pense que je suis pas au bout de mes peine encore merci !!!

    RépondreSupprimer