20 décembre 2012

Par Moi, je : Soyez à la fête !

Par Moi, je :


Bonjour mes petits clous!

Pour notre dernier rendez-vous 9 blogueurs de l'année, le thème de la grossesse pendant les fêtes nous a inspiré (on est des fous, je sais. On a bien hésité avec les précautions à prendre en cas de canicule, notez-bien, mais notre anticonformisme naturel s'arrête là où le n'importe quoi commence. Enfin, parfois.).

Tout le monde se dit que grossesse pendant les fêtes égale grosse galère. Impossible de manger de bons trucs, de boire de l'alcool, couchée à 9h, etc... C'est en partie vrai.

Mais au lieu de vous lamenter sur ce qui n'est que partie remise (vu que statistiquement, Noël et le Nouvel An tombent en moyenne une fois par an, grosso modo, même les années bissextiles), je vous propose plutôt de tirer tout le parti que vous pouvez de votre état transitoire. Et des choses à faire, il y en a !

Avantage n°1 : Vous n'organiserez pas Noël chez vous cette année (sauf pour les super masos, ça existe). En effet, le monde entier veut vous avoir à manger, la femme enceinte étant très décorative à côté du sapin. Ça fait un peu crèche vivante, tout ça, il manque juste le bœuf et l'âne (et encore, ils sont souvent là aussi, mais c'est une autre histoire, pas de polémique).

Avantage n°2 : Vous pouvez sans risque éviter les plats que vous n'aimez pas, en brandissant une contre-indication formelle de votre général en chef aka gygy (gygy = gynécologue, comme toute personne ayant été enceinte au moins une fois dans sa vie le sait), voir en simulant une légère nausée. Par exemple, les chocolats Leader Price fourrés à la gelée parfum framboise synthétique, c'est très mauvais pour une femme enceinte, elle risque une rubémégaloplasmose et de graves malformations pour le bébé. Spécialement entre la 23ème et la 25ème semaine de grossesse. Vraiment. Ah oui, tiens, vous êtes dans votre 24ème semaine, quelle coïncidence !

Avantage n°3 : Vous ne mangez pas pour deux, certes. Mais personne ne se risquera à la moindre remarque si vous reprenez deux fois du chapon rôti. Surtout que vous n'avez pas pu goûter ces chocolats à la framboise...

Avantage n°4 : Vous n'avez pas le droit à l'alcool, c'est incontournable.Faites-vous donc faire par une bonne âme (chéri, belle-maman, etc...) des jus de fruit frais au blender. Choisisse des parfums de luxe, papaye, goyave, fruits de la passion... Et oui, quel dommage, ce sont les seuls que vous digérez.

Avantage n°5 : Vous êtes fatiguée. Très. Et évitez donc les corvées, de fait. Vous avez aussi le meilleur lit, la meilleure place dans la voiture, etc... On vous câline. Laissez-vous faire!

Avantage n°6 : Vous avez des comptes à régler avec certaines personnes vaguement apparentées ? Profitez-en, vous pouvez vous permettre de dire leurs quatre vérités à tout le monde. Ah... Ces hormones...

Avantage n°7 : Non, vous ne pouvez pas faire 800 kilomètres en voiture pour aller embrasser grand-tante Gertrude, celle qui a du poil gris au menton. Même avec la meilleure volonté du monde. Ni en train d'ailleurs.

En résumé, si je n'avais qu'un conseil à vous donner, ce serait : « profitez ! »... Parce que l'année prochaine, il n'y en aura plus que pour le (les?) petit(s) findus que vous trimbalez actuellement soigneusement planqué(s) dans votre utérus.

A bientôt les petits clous et passez de bonnes fêtes de fin d'année, vous et ceux que vous aimez !

3 commentaires:

  1. J'ai adoré le coup de l'âne et du bœuf !

    RépondreSupprimer
  2. Je prends note, ça me servira bien :)

    RépondreSupprimer
  3. Ciel, je fais partie de la catégorie "super maso" :/ .. enceinte de 5 mois du Numérobis, j'ai généreusement accepté d'héberger Bopapa et Belmaman pendant une semaine + de recevoir et nourrir 13 personnes le soir de Noël.

    Notez que je compte quand même :
    1) arguer de mon état pour expliquer le ménage succint à Belmaniaque..euh..Belmaman. Comment ça, c'est pas mieux quand je suis pas enceinte ?
    2) Demander un coup de main pour le chapon. Comme Belmaman se prend toujours au jeu en cuisine, au final elle fera 80% du boulot, je la connais.
    3) Demander à Bopapa s'il ne pourrait pas nous fixer 2-3 étagères pour avoir des rangements avant l'arrivée du petit. Pauvre mouflet, ça sera moins dangereux que le parcours d'obstacle actuel.
    4) Filer au cinoche plusieurs fois avec Zolimari, pour une fois qu'on a un mode de garde à l'oeil le soir. A nous les séances de rattrapage !
    5) Dej' et voir des expos avec les copines pendant que Mouflet 1er ira où il veut avec Papy et Mamie (zoo, aquarium ou parc d'attraction, m'en fiche, c'est eux qui casquent et moi qui retrouve une vie sociale pendant 8 jours !)
    6) Dormir. Surtout. En vrai. Bopapa et Mouflet 1er sont synchronisés sur le même fuseau horaire matinal, moi pas.

    RépondreSupprimer