20 décembre 2012

Par Papacube et Marie : Le Grand Rallye des Grosses de Noël.

Wondermaman Vs Multi : Le Grand Rallye des Grosses de Noël


Chaque année a lieu un évènement magique qui rime avec bolduc, emballage, mauvais scouts (voir emballage), carte bleue, playmobil, allées bondées, chariot et listes au Papa Noël qui collent (parce que les nains ne savent pas coller).
Noël.
Et son fameux Rallye des Grosses.
Quoi ?
Vous ne le connaissez pas ?
Non ?

Hé bien, laissez-moi vous présenter ce petit rallye fort sympathique mis en place tous les ans entre le 25 novembre et le 24 décembre.

Le but : opposer deux concurrentes enceintes dans une course frénétique aux cadeaux de Nains.

Les épreuves : se déroulant toutes en magasin de jouets, elles ont pour but de révéler QUI saura au mieux utiliser son intellect et son utérus pour dénicher au plus vite les cadeaux demandés.

L’intérêt : aucun. Si ce n’est vous faire rire. Et vous faire prendre un peu conscience de la difficulté d’avoir un énorme ventre à cette période de l’année (oui, TOI, là, le GOUJAT de la caisse 3 du supermarché de ce matin qui a fait semblant de ne pas voir mon ventre proéminent) (et oui, TOI AUSSI, la blondasse qui m’a gratté la cabine famille à la piscine avec ton unique nain – pardon je m’égare).




Bref, voilà l’Opus 2012 du Rallye des Grosses de Noël….

Concurrente 1 : Wondermaman est enceinte de 8 mois. Elle est censée accoucher après les fêtes de Noël. Comme elle est en congé maternité, elle s’est naturellement proposée pour faires tous les achats de Noël. Pour ses deux wondernains, évidemment. Pour son Georges d’amour, c’est essentiel. Et pour ses neveux et nièces, cela va de soi. Bref, elle entame avec plaisir ses achats de Noël.

Concurrente 2 : Multi est enceinte de son quatrième nain. Elle doit accoucher après les fêtes. Comme elle est en congé maternité, tout le monde pense qu’elle n’en branle pas une et, de ce fait, elle doit se taper toutes les courses pour Noël. Les cadeaux pour ses nains, pour ses neveux et nièces, pour sa famille et pour mémé Simone (la-mémé-du-Mâle-que-le-Mâle-il-a-un-travail-il-ne-peut-decemment-pas-perdre-son-temps-dans-les-magasins).


Pré-requis :

Wondermaman : elle sait ce qu’elle veut. Elle a fait une liste en triant les listes des nains et les désirs inconscients plus ou moins formulés de chacun. De toute façon, elle note toute l’année dans un petit calepin toutes ses petites idées cadeaux qui pourraient faire plaisir aux gens. Comment fait-elle ? Rien de plus simple. Le mois dernier, en visite chez Tatie Moisie, elle a remarqué que sa boîte à gâteaux secs n’était plus fonctionnelle (qu’elle fermait mal quoi). Elle a donc noté dans son petit carnet liberty « Boîte à cookies d’inspiration anglaise pour Tatie Moisie ».
Pour les cadeaux des nains, elle a surfé sur internet histoire de trouver le meilleur plan et a compulsé tous les catalogues de Noël afin de dénicher LE magasin où les jouets seront le moins cher. Elle s’y prend tôt. Evidemment. Elle n’aime guère se précipiter et préfère s’atteler à la confection de gâteaux d’avoine et de son pour fêter Noël dignement la dernière semaine plutôt que d’être dans la cohue des derniers jours.



Multi : Multi était pleine de bonnes intentions. Cette année, je fais TOUS mes cadeaux en novembre, comme ça je suis tranquille en décembre. Bon. Cette année, comme tous les ans, Multi va terminer ses cadeaux le dernier week-end avant Noël. Elle a fait des listes, elle a regardé un peu partout, elle a choisi et consulté le Mâle (qui a bougonné un « oui oui, c’est très bien » devant la théière en forme de cochon prévue pour Mémé Simone. Entre deux séances de préparations à l’accouchement et deux rhumes de nains, elle a réussi à aller une fois dans un magasin de jouets histoire de faire un repérage.
Elle ne trouve rien, change cinquante fois d’avis et à chaque fois qu’elle a cliqué sur « Ajouter dans mon Panier » le message « NON DISPONIBLE – LIVRAISON NON GARANTIE AVANT NOËL » s’est affiché.


Nous avons donc deux concurrentes parfaites pour le Grand Rallye des Grosses de Noël.
Je vous laisse découvrir en image quelques épreuves phares de ce rallye. Images réalisées par notre grand professionnel du Rallye de la Grosse, PapaCube et commentaires en-live réalisés par Mamanstestent, notre chroniqueuse de la Grosse.

1.      Epreuve de la caisse :

Wondermaman arrive en caisse avec sa liste cochée et son caddie rempli de cadeaux. Rien ne tombe, rien ne dépasse, tout est empilé avec intelligence. Elle a trié les paquets par personne comme ça le gentil scout stationné à l’entrée du magasin pourra lui faire ses emballages rapidement. Elle lui laissera un petit sou, c’est évident. Elle arrive en caisse et, tout naturellement, à l’aide d’un grand sourire, demande à passer devant les autres. Elle s’excuse (mais pas trop) et remercie en se caressant le ventretous ces adôrables clients qui lui permettent de ne pas stationner trop longtemps en position debout. 
Bien sûr, elle a la carte du magasin.
Bien sûr, elle pense à prendre des piles.

Tout en papotant avec la caissière de la grossesse (surtout de celle de la caissière) elle règle ses achats et file faire emballer ses cadeaux. Zou.


Multi n’a pas pensé à prendre un caddie en fait. D’ailleurs elle n’a même pas tilté qu’on pouvait prendre un caddie dans un magasin de jouets. Bon, tant pis, elle a empoigné deux paniers en plastique, ça devrait rentrer. Oui, la poupée flippante qui parle rentre très bien. Oui, la voiture de Cars aussi. Le biberon qui s’auto-vide aussi. Ah, l’Arche de Noé playmobil en revanche ne rentre pas bien. Elle tente de le caler entre la poignée et son genou. Bon, cool, ça lui arrache le genou à chaque pas et elle n’a pas fait la moitié des achats.
Une demi-heure après, elle arrive en caisse le genou démonté et avec un ventre légèrement tendu.
Comme c’est la pause déjeuner, il n’y a que deux caisses d’ouvertes et environ 40 personnes à la caisse.
Tout le monde fait mine de ne pas l’avoir vue. La dame juste devant lui propose tout de même de la laisser passer. 
« Merci mais il faudrait que les 39 autres fassent de même Madame »

Ce qui n’a pas l’air d’être à l’ordre du jour. Tout le monde a l’air pressé. 
Multi s’énerve toute seule et envoie un texto agressif au Mâle pour se calmer.
Après avoir attendu très longtemps, une autre caisse s’ouvre. Tout le monde se rue dessus. 
Multi n’est pas assez rapide (ventre et Arche de Noé).
Elle paiera ses achats après une attente encore trop longue, se massera les lombaires, constatera que le scout s’énerve sur les paquets et qu’il ne vaut mieux pas lui faire confiance, oubliera les piles et se souviendra qu’il fallait aussi prendre le bateau pirate pour son neveu.

S'il vous plaît, les gens, vous pourriez deviner, sans que je le demande, qu'il faut me laisser passer???




2.      Epreuve du choix du cadal

Wondermaman, on l’a dit, a fait des listes. Elle sait ce qu’elle veut, elle n’hésite pas un seul instant. Devant les rayonnages, elle empoigne son choix sans trembler. Elle a comparé les produits, lu les critiques et les avis, pu voir certains jouets en démonstration. Elle n’a que faire des promotions et des étoiles clignotantes au-dessus de certains produits de tête de gondole. Elle prend. Elle pose. Elle paie.
Et sait que son choix sera accueilli avec bonheur et félicité par toute sa famille. 



Multi hésite. Elle ne sait pas quelle boîte Playmobil aura le plus de succès cette année. Le château fort a l’air sympa mais il est tout de même cher. Et cette promo sur la piscine ? Oui, mais les nains vont perdre les mini-tongues, c’est certain. Elle stagne depuis 20 minutes devant le rayon Playmobil.
Puis décide de se changer les idées en allant chercher une poupée pour sa nièce.
Et là, même drame.
La blonde ? La brune ?
Celle qui parle ou celle qui a juste des cheveux mirifiques ?
Purée, les Corolle coûtent une blinde !
Multi doit passer un coup de fil à un ami pour être certaine de son choix.
Elle perdra encore 20 minutes devant le rayon poupées.
Avant de rentrer chez elle pour lire des comparatifs de prix et de qualité sur internet. Et d’appeler encore sa belle-sœur pour savoir si sa nièce flippe des poupées qui parlent.

Sinon, j'ai l'impression que la pyramide est pas mal non plus. Non?
Ou bien le cirque? 




3. L’épreuve de la Storio 2




Wondermaman a déjà prévu son cadeau pour son Grand Wondernain qui va sur ses cinq ans. Ça sera une petite tablette, comme Georges. Elle a lu tout ce qui pouvait se lire, sur les écrans capacitifs et sur les cartes mémoires adaptées ainsi que sur les cartouches de jeux compatibles. Elle veut la Storio 2. Elle l’aura. Et au meilleur prix. Après quelques jours de furetage intensif, voilà Wondermaman qui fait une descente au SuperMégaJouets du coin, qui repère l’objet de toutes ses convoitises et qui repart, triomphale, avec l’étui offert (oui, une promo de courte durée repérée par notre experte es promo). Sous le sapin, dans un joli petit papier parsemé d’étoiles de toutes les couleurs, trônera la tablette de Wondernain. Et Wondermaman le regardera, d’un air fier et heureux (et néanmoins satisfait), déballer son cadeau. Et hurler de joie. 
Elle accueillera avec délice les cris étonnés de ses belles-sœurs qui n’ont pas réussi à en dénicher une seule dans toute la France. Elle tapotera son ventre d’un air serein.
Encore une victoire de l’or-ga-ni-sat-tion.



Multi hésite. Une tablette ? Ou non ?
Les nains regardent déjà pas mal la télé non ?
Et puis franchement, bon, ils sont petits non ?
Rhô…
En même temps, après ce trajet en voiture de deux heures, Multi opterait bien pour une tablette. Même si elle sait qu’une tablette pour trois c’est un peu comme annoncer un soir qu’il ne reste plus qu’une seule danette au chocolat. C’est risquer l’écharpage en règle et le « MOUAAAAA d’abooooord ».
En même temps, bon, une tablette ça peut être utile (pour leur taper sur la tête, ajoute le Mâle).
Deux semaines avant Noël, Multi décide donc de prendre une tablette. Mais laquelle choisir. 
Gloups.
Elle surfe sur des blogs qui parlent de tablettes. Et ne comprend rien du tout. 
Hardware ? 
Ecran capacitif ?
Gné ?
Certains recopient des tableaux débiles plein de chiffres et de faux-tests juste pour l’appâter, elle, la mère désespérée de la tablette, elle en est certaine et cela lui donnerait presque des contractions.

Après quelques heures passées à scruter les petites étoiles de notation des tablettes, elle se décide pour la Storio 2. Flemmarde, elle veut commander sur un site. Tout est en rupture de stock.
Radine, elle  fouille sur le Bon coin. 
Les gens revendent leur Storio plus du double, aaaaargh, les fourbes.

Elle prend donc son mal en patience et va arpenter les allées des supermarchés, des magasins de jouets et voit se jouer à chaque fois la même scène :
« Oui, ma petite dame, les tablettes, c’est l’allée 12. Mais je crois qu’il n’y a plus grand-chose ».
Effectivement. C’est la fin des haricots.

« Vous pouvez aller chez WondermégaJouets sinon non ? »
« J’en viens, ils n’ont plus rien que la Golden Tablette à 299 euros »
« Et chez MonBôJouet ? »
« Il ne leur reste que la Débile Tablette à 11 euros qui imite les vraies tablettes mais je pense que le nain ne sera pas dupe »
Multi abandonne donc sa quête de la Sainte Tablette.
Le soir de Noël, Multi verra son nain déballer une ardoise magique. C’est bien aussi.
Le Mâle lui dira « bin pourquoi t’as pas pris une tablette plutôt ? »

Et se prendra un bon coup d’ardoise magique dans la tronche. 
Il ne faut pas énerver les femmes enceintes.



Les tablettes sont dans l'allée 32. Après les guitares en plastique et les poupons en bois.
Fastoche




4. L’épreuve du « J’étais là avant »


Wondermaman avance dans l’allée bondée du Tropd’Jouet et repère sans problème le rayon « super bagnoles ». Elle a repéré dans le magazine SuperParents, l’article « Enfant éveillé comment le gâter » qui donne quelques conseils en matière de cadeaux pour enfants intelligents (les siens).
Elle sait donc exactement ce qu’elle veut : une voiture qui parle anglais, italien, allemand et suédois.
Oui, ça existe. Tout à fait. Et cette voiture quadrilingue qui roule après l’enfant pour lui apprendre à parler ces mirifiques langues est en promotion chez Tropd’Jouets. Où se trouve notre Grosse Wondermaman, sublimement moulée dans son pantalon taille basse de grossesse. Qu’elle a agrémentée d’une petite veste pied de poule pour être plus à l’aise.

Devant elle, le rayon des voitures bilingues, elle zappe, les Wondernains sont déjà bilingues.
Elle se dirige vers les voitures quadrilingues et repère le modèle convoité. Une autre maman est en train de lorgner dessus également. Il va falloir être rapide surtout que la maman en question tend son bras vers la voiture. Heureusement, Wondermaman, triple championne de région de twirling-bâton dans sa jeunesse, a une détente du bras très rapide qui surprend la maman en question.
« Et voilou ! And Yes ! Bravissimo ! Njut ! » conclut Wondermaman en s’emparant de la voiture.
« Bin, heu, oui, d’accord » dit la maman qui vient de se faire gratter la dernière voiture comme une bleue.
« Oooooh, vous la vouliez peut être ? » demande notre concurrente, tout sourire, en se tenant le ventre (qu’elle avance pour intimider l’adversaire)

« Non, non, je voulais juste la voire, il paraît qu’elle est extraordinaire pour les enfants »
« Oh, oui, probablement, mais vous pouvez aussi prendre la bilingue pour les vôtres, je pense que ça sera suffisant. Allez, joyeux Noël ».
Wondermaman, ravie, quittera le magasin en hurlant un « Arrivedeci ».



Multi a réussi à récupérer avec une pince à cornichon la lettre destinée au Père Noël que les nains ont tenu à mettre eux même dans la boîte aux lettres de la rue. Elle s’enferme dans les toilettes et compulse à la hâte les désirs de ses nains.
Elle note fébrilement tous leurs souhaits sur une feuille, replie les listes incognito et reposte la lettre telle un espion raté. 
Deux semaines plus tard, elle doit s’avouer vaincue : elle n’a pas la moitié des objets, tout a disparu des magasins. Bon, tant pis, l’essentiel a l’air d’être cette voiture quadrilingue que Grand Nain a entouré au feutre rouge environ 30 fois.

Pendant quelques jours, Multi tente de se la procurer sur internet. Rien n’y fait, elle est introuvable. Ou si, mais vendue par un obscur vendeur suédois qui assure que la voiture peut aussi monter un meuble Ikea (ce qui rend tout de même l’affaire suspecte).
Et un beau matin, ô joie, Multi découvre dans sa boîte aux lettres (sur laquelle elle avait pourtant écrit « Pas de Pub merci bien et pas de pub ça veut dire pas de pub hein ??? ») une pub pour le magasin Tropd’Jouets qui propose la voiture quadrilingue à vil prix.
Elle s’empare du prospectus, de sa liste et fonce au magasin.
Elle demande dans quelle allée se trouve la voiture.
« Au rayon des voitures »
« Merci. Je suis enceinte et je ne voudrais pas errer vingt ans dans votre labyrinthe c’est pour ça »
« C’est après l’allée des kartings débiles à moteur pour enfants mous »

« Ah, merci, c’est plus clair »



Après 15 minutes d’errance, Multi déniche le rayon « Voitures intelligentes ». 
Il en reste une.
Elle s’approche.

Son ventre est trop gros elle n’arrive pas à se hisser pour l’attraper.
Une femme très grande s’empare de la boîte. Multi sourit et ouvre la bouche pour remercier la grande dame au ventre plat mais l’autre lui assène un :
« Désolée ma petite dame, j’étais là avant, il me la faut »

« Bin moi aussi il la veut »
« oui, mais moi je suis sur ma pause déjeuner là, faut que je retourne bosser. Vous, vous avez le temps d’aller chez Jouets pour Nains et chez Ralecul Des Jouets puisque vous ne bossez pas »
« Gné ? »
Mais Multi est déjà seule dans le rayon et regarde sa liste d’un air désespéré.
Sous le sapin, Grand Nain trouvera bien une voiture quadrilingue.
« Si si le Nain, c’est la même que sur la liste regarde, Papa Noyel ne s’est pas trompé… »

« Mais maman, elle ne parle qu’en français ou bien elle fait des bruits de prout »
« Ah bin ça fait deux langues ça ! »
« Et elle me demande d’aller chercher la clé pour visser la vis dans la bibliothèque Billy avant que nous puissions faire le clic clac Beddinge »
« Ah, et bien, ça fait trois langues, c’est formidable. Prête-la à ton père veux-tu ?? »

Laissez tomber la grosse, j'ai une bagnole quadrilingue et je SAIS m'en servir. Fuck off.




Bilan de ce rallye des Grosses de Noël ??

Wondermaman remporte bien évidemment le rallye.
Multi se gavera de pommes noisettes.
Tatie Moisie sera ravie de sa boîte de cookies.
Multi offrira l’ardoise magique à Mémé Simone.







Joyeux Noël





6 commentaires:

  1. Perso, je me suis jamais laissée faire dans la queue de la caisse, quitte à déclencher des guerres ouvertes (notamment THE dame qui a demandé à ce que le directeur du magasin vienne lui confirmer que oui, j'avais totalement le droit de la doubler... Pas de bol !!)

    RépondreSupprimer
  2. alors moi je suis les 2: Wondermaman surper organisée, enfin cette année, courses de Noyel, pour les cadeaux du moins, finies depuis un moment (mais toujours pas emballées faut pas exagérer non plus)
    et Multi qui, même avec 2 bricoles à payer, fait la queue derrière 4 caddies plein à la caisse prioritaire
    en tout cas merciiii j'ai bien rigolé

    RépondreSupprimer
  3. Fou rire incontrôlable à ce niveau là : "Multi doit passer un coup de fil à un ami pour être certaine de son choix."

    Bien sûr j'adore ...

    RépondreSupprimer
  4. excusez moi j'ai un message: Multi je t'AIME je compatis je suis toi. Wonder=s....!! (pardon ca m'a echappe) Merci a vous 2 pour la barre de rire :))

    RépondreSupprimer
  5. ah ah ah j'ai adoré faire les soldes 3 jours avant la naissance du p'tit 2e, j'ai grillé tout le monde aux caisses blindées !

    RépondreSupprimer